Sélectionner une page

Comment télécharger les sous-titres d’une vidéo YouTube ?

Publié le 28 Jan 2021

Vous venez de publier votre vidéo sur YouTube et vous souhaitez retranscrire ce que vous avez dit ? Ne vous fatiguez plus, des outils existent et vous permettent de faire le boulot à votre place.

YouTube sous-titre vos vidéos automatiquement

Présent depuis plusieurs années dans le paramétrage de lecture de ses vidéos, YouTube propose le sous-titrage automatique des vidéos. Cette fonctionnalité peut s’avérer pratique dans l’apprentissage d’une langue étrangère.

Cela permet notamment aux sourds et aux malentendants de consulter ce réseau social comptabilisant plus de 500 heures de vidéo uploadées chaque minute.

Bureau créatif connecté à DownSub, outil de téléchargement de sous-titres vidéo

DownSub, comment ça marche ?

Aujourd’hui, il est possible de récupérer le sous-titrage automatique de chaque vidéo YouTube en quelques clics avec DownSub. Pour cela, rien de plus simple :

1- Copier l’URL de la vidéo YouTube dans la barre de navigation

2- Coller l’URL dans la barre de recherche de DownSub

3- Cliquer sur le bouton « DOWNLOAD » pour commencer l’extraction

4- Cliquer sur SRT ou TXT pour télécharger le texte dans le format de votre choix

C’est tout !

Maintenant, il ne vous reste plus qu’à relire votre texte et à le publier sur votre site internet. Vous grapillerez ainsi quelques mots clés pour votre référencement naturel.

Mon avis

Pour un outil gratuit, j’ai été bluffé. D’autant plus qu’il fonctionne à une vitesse remarquable ! Par exemple, mon fichier TXT a été généré en moins de 3 secondes pour une vidéo de 50 minutes.

Le seul bémol, si je dois en trouver un, c’est que les textes ne sont pas bien formatés : l’outil fait un retour à la ligne tous les 6 à 8 mots. Pourquoi ? Car il récupère les sous-titres tels qu’ils sont affichés à votre écran lors du visionnage de la vidéo.

Pour finir, DownSub permet aussi de récupérer les sous-titres des vidéos hébergées sur d’autres plateformes comme Vimeo, Dailymotion, Facebook.

Dimby Rakotomalala

A lire aussi